PARIS, 16 déc (AFP) - 6h33 - Le Club de Paris annule "immédiatement" 1,57 milliard de dollars et rééchelonne 1,45 milliard de dollars de la dette publique extérieure de la République du Congo, a annoncé cette institution jeudi matin dans un communiqué.

Le montant global de cet accord "comprend les arriérés, y compris les intérêts de retard, dus au 30 septembre 2004 et les échéances dues entre le 1er octobre 2004 et le 30 septembre 2007", précise le Club de Paris, groupe informel de gouvernements créanciers des pays industrialisés.

Consécutif à l’approbation d’un arrangement, au titre de la Facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance, par le FMI (Fonds monétaire international) le 6 décembre dernier, cet accord "est le résultat des efforts de redressement économique et financier réalisés par la République du Congo au cours des deux dernières années", souligne le communiqué.

Ces mesures doivent réduire le service de la dette, arriérés compris, due aux créanciers du Club de Paris entre le 1er octobre 2004 et le 30 septembre 2007 "d’à peu près 3,73 milliards à 770 millions de dollars", toujours selon le Club de Paris.

La dette publique extérieure du Congo était estimée par le FMI à 8,57 milliards de dollars fin 2003, dont 4,69 milliards de dollars dus aux créanciers du Club de Paris selon les chiffres de septembre dernier.

La délégation congolaise à cette négociation était conduite par Rigobert Roger Andely, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget. La réunion était présidée par Odile Renaud-Basso, co-présidente du Club de Paris.